Produire des documents - texte ou dessin

Textes accentués

Dessin

Pages HTML avec Dreamweaver ou un éditeur équivalent

Pages HTML avec SHTIRLITZ

Pages HTML avec FrontPage

La production de documents écrits avec un traitement de texte ne pose pas de problème réel, sous réserve que le cyrillique soit installé (voir les pages sur le cyrillique sur ce site). Tous les traitements de texte fonctionnant sous Windows permettent de mélanger le cyrillique et le français. Les claviers cyrilliques divers permettent de produire des textes pour le papier.

Si les textes produits doivent être envoyés à des correspondants par courrier électronique, vous devez vous assurer que votre correspondant dispose des polices qui correspondent à votre document (et à son codage).

Si votre correspondant ne dispose pas de ces polices, les traitements de texte disposent (presque) tous d'une option permettant, lors de l'enregistrement, d'incorporer les polices dans le document - qui, dans ce cas, sera plus gros, certes, mais que votre correspondant pourra imprimer sur n'importe quel ordinateur.

Textes accentués

A condition d'avoir installé la prise en charge cyrillique et le clavier russe (voir les pages correspondantes ici-même), vous disposerez des voyelles accentuées en utilisant CTRL-voyelle pour la majuscule, et ALT-voyelle pour la minuscule (Exception, il en faut toujours une !, pour IOU - Majuscule-CTRL-ALT-voyelle pour la majuscule, CTRL-ALT-voyelle pour la minuscule).

Retour haut de page


Dessin

Les logiciels de dessin sont censés permettre l'utilisation de tous les caractères dans les textes. Mais... tous ne le font pas, et il faut essayer...

Retour haut de page

 

Documents pour le WEB

La production de documents bilingues français-russe lisibles dans tout environnement (Windows, Mac, Linux, ...) n'était pas très simple ni immédiate avec un éditeur HTML, le problème étant de pouvoir disposer simultanément de tous les caractères du français (y compris les voyelles accentuées, le ç, etc) et des caractères cyrilliques qui, en principe, s'excluent les uns les autres.

Une solution très simple

Les versions récentes de logiciels de création HTML permettent maintenant la saisie facile, dans le même document, de textes comportant du cyrillique et de l'alphabet latin, y compris les caractères typiquement français (éèçàù etc). Je citerai notamment DREAMWEAVER MX 2004, utilisé ici, qui permet d'avoir simultanément йцукенг et azert é è ç à ù ê ë... Il suffit que le cyrillique soit installé sur votre machine.

Parmi les autres solutions :

Une solution simple est d'utiliser un codage appelé UTF-8, qui permet cette cohabitation. Mais il est généralement plus commode, pour produire ce type de codage, d'utiliser un traitement de texte, et d'enregistrer le document au format HTML.

Exemple avec Word :
On tape son texte comportant des éléments dans les deux langues.
On va l'enregistrer sous au format HTML (Fichier / Enregistrer sous... / Dérouler la liste des formats, choisir Page WEB et nommer le fichier)
Le fichier obtenu peut alors être ouvert avec un navigateur quelconque (à condition que ce soit une version récente permettant d'afficher le format UTF-8), mais le code produit est très lourd si les pages doivent être installées sur un serveur WEB. En revanche, elles peuvent rester telles quelles si on ne les charge que sur un intranet d'établissement, par exemple, car, dans ce cas, le temps de chargement n'a pas d'importance.
On peut alors nettoyer le code inutile en utilisant un logiciel HTML (du type de Dreamweaver ou équivalent) qui va alléger la page et la rendre plus rapide au chargement.

ATTENTION : dans l'hypothèse du nettoyage de code, il n'est pas facile de modifier le texte, qui n'est pas commodément lisible, ni dans le code :

<p class=MsoNormal><span lang=RU style='mso-ansi-language:RU'>&#1043;&#1077;&#1085;&#1077;&#1088;&#1072;&#1083;</span><span
lang=RU> </span> : G&eacute;n&eacute;ral</p>
ni dans la page du logiciel HTML elle-même où le russe ne s'affiche pas toujours.

CONSEIL : mettre la page au point jusqu'à la version définitive dans le traitement de texte, et seulement alors sauvegarder le texte au format HTML.

TRUC : si vous n'avez que quelques mots à mettre en cyrillique, vous pouvez contourner le problème en tapant votre texte dans un traitement de texte, puis en faisant une capture d'écran avec un logiciel du type de PaintShop Pro ou équivalent, puis insérer l'image produite (aux formats GIF ou JPG) dans la page :

: Général

Dans cet exemple, le mot en cyrillique n'est pas tapé au clavier, mais est une image... Pas très pratique, si les langues sont mêlées, mais possible ponctuellement.

Retour haut de page


En utilisant le logiciel SHTIRLITZ

Taper la partie française du document dans le logiciel HTML (FrontPage, Dreamweaver ou équivalent)

Taper un élément russe dans SHTIRLITZ (voir le lien pour télécharger ce logiciel dans la partie Cyrillique de ce site). Le sélectionner, le transformer en UTF-8, le copier, puis le coller dans le logiciel HTML, et ainsi de suite pour chaque élément en russe

Dans l'en-tête de page HTML, remplacer charset=iso-8859-1 par charset=UTF-8 (si besoin est, regarder l'en-tête de la présente page)

Si l'on veut modifier, après coup, un élément en russe, il suffit (...) de faire les mêmes choses dans l'autre sens :

Sélectionner l'élément dans le HTML, le copier, le coller dans SHTIRLITZ, le recoder en WIN (il redevient lisible), le corriger, le recoder en UTF-8, le sélectionner, le copier, pour, finalement, le coller dans HTML...

Cette gymnastique, racontée, peut sembler complexe, mais, dans la pratique, elle s'avère tout-à-fait utilisable, et permet d'écrire (et, en principe, d'être lu...) :

  мой дядя самых честных правил...

Retour haut de page

 

Avec le logiciel Front Page

On peut également utiliser FrontPage 2000 pour produire des textes HTML bilingues. Il faut alors préciser dans les propriétés de page que l'on veut utiliser le codage UTF-8. L'un des inconvénients de cette méthode est que le codage produit est lisible sur tous les environnements en russe, mais le codage des caractères spécifiques au français (éèçàù...) n'est pas dans le standard HTML ; il reste au codage Windows. Du coup, la lisibilité est moindre dans des environnements non-Windows (Linux ou Mac). Il est vrai que dans l'Education Nationale les PC sous Windows sont largement majoritaires, et l'inconvénient n'est pas très grave.

Retour haut de page


3/07/06